Haltères ou kettlebell ? Telle est la question que se posent ceux qui veulent gagner en puissance, en explosivité, en endurance. Les premiers sont nettement plus connus mais les kettlebells font désormais partie des accessoires de fitness indispensables. Et la kettlebell présente de nombreux avantages par rapport aux haltères.

Les haltères pour la force et la puissance

Les haltères sont souvent associés à la force et à la puissance mais ils permettent également de développer la performance. Ils permettent de tourner les poignets qui ne sont jamais figés et restent maniables même avec un poids élevé. Il y a une instabilité relative quand on manie les haltères ce qui oblige à travailler les muscles stabilisateurs. Ils prennent de la place et sont plutôt inconfortables et peu adaptés au travail de force/puissance surtout en ce qui concerne le développement musculaire des membres inférieurs.

Les kettlebells s’imposent naturellement

Une grosse boule munie d’une anse, telle est la kettlebell. S’entraîner avec une kettlebell présente de nombreux avantages. Quel que soit son poids, elle reste compacte et facile à transporter. Elle exerce moins de pression sur la colonne vertébrale. On l’utilise souvent avec un mouvement de balancier et le déplacement du centre de gravité permet des exercices inédits.

La plupart des mouvements classiques renforce de manière efficace la gouttière lombaire mais aussi les ischios, les fessiers et les abdominaux. Les mouvements de balancier sont particulièrement efficaces pour ceux qui veulent travailler le système cardio-respiratoire. Une séance hebdomadaire de 40 minutes avec une kettlbell donne des résultats remarquables et rapides.

On peut avoir une approche douce des exercices en utilisant une kettlebell relativement légère. Il est possible de faire des entraînements variés pour diversifier les activités et pour renforcer les mouvements principaux. Avec une kettlebell, on est obligé de se servir de ses hanches ce qui n’est pas possible avec des haltères. C’est un accessoire bon marché et extrêmement résistant, qui demande un minimum d’espace.

La prise en main demande un peu plus de temps que les haltères mais les techniques sont assez faciles à acquérir. Elle convient parfaitement aux développés verticaux. Puisque le centre de gravité est décalé par rapport à la main, la kettlebell permet de faire des mouvements de balancier qui ne sont pas réalisables avec des haltères. On travaille les muscles mais aussi le système cardiovasculaire, l’équilibre et la coordination.

La kettlebell est un excellent outil pour s’entraîner, à la fois sûr et efficace. Elle permet une grande diversité d’exercices. Dans tous les cas, il est important de choisir une kettlebell adaptée à sa force physique et d’exécuter les mouvements avec soin. Il faut une certains maîtrise technique avant de passer à des charges plus lourdes. Le placement du dos est essentiel et un avis médical peut être nécessaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here