La lumière naturelle joue un rôle essentiel sur la production d’hormones et permet ainsi de réguler notre humeur mais aussi notre rythme biologique, vous l’avez sans doute entendu surtout par rapport aux besoins en vitamine D. Ainsi, les journées hivernales où le manque de soleil se fait ressentir, peuvent engendrer une certaine fatigue accompagnée d’une humeur maussade ainsi que d’autres dérèglements de l’organisme.

Pour compenser ce manque de lumière et rétablir une bonne forme physique et morale, il existe toutefois une solution : la lampe de luminothérapie. C’est une excellente solution pour faire le plein d’énergie et chasser la déprime en hiver, mais également recommandée si vous travaillez dans un environnement confiné sans trop d’exposition à la lumière du soleil.

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

luminothérapie avis

La luminothérapie consiste à exposer ses yeux de manière quotidienne à une lumière blanche artificielle ayant un spectre large qui se rapproche de celui de la lumière naturelle (celle du soleil). Elle ne contient ni lumière infrarouge ni lumière ultraviolette et n’inclut que de la lumière dite visible. Cela permet de garantir la sécurité des personnes qui ont recours à cette technique.

Le but principal d’une lampe de luminothérapie est de remédier aux problèmes issus de perturbations de notre horloge biologique interne (comme par exemple, la dépression saisonnière). Elle permet notamment de réguler le métabolisme de la mélatonine, aussi appelée hormone du sommeil.

La luminothérapie appartient à la grande famille des photothérapies. Celles-ci ont recours à ces sources lumineuses ayant diverses couleurs et intensités et on les combine parfois à des photosensibilisants dans le but de guérir des affections, particulièrement les maladies touchant à la peau.

Quels sont ses bienfaits ?

La luminothérapie peut permettre de créer un meilleur réveil ainsi qu’une vigilance améliorée en ralentissant la sécrétion de mélatonine par l’organisme. Elle permet de remettre en place l’horloge biologique et aide à synchroniser les rythmes biologiques. Cela permet de créer des niveaux d’énergie plus importants et plus stables. Une lampe de luminothérapie permet aussi de stimuler certaines régions à la base de notre cerveau et d’augmenter le niveau de sérotonine. Cela crée un effet régulateur d’appétit mais aussi antidépresseur.

Globalement, la luminothérapie permet de lutter contre la dépression, la fatigue, les difficultés de concentration, l’anxiété, le blues hivernal, les troubles du sommeil, la suralimentation, des problèmes sociaux, une humeur changeante. C’est une liste non exhaustive des différents bienfaits que peut apporter la luminothérapie. Un dérèglement de l’horloge biologique peut créer d’autres troubles, propres à chacun, qui peuvent être corrigés par le biais d’une exposition à la lumière nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme.

Meilleure Lampe de Luminothérapie : Comparatif 2017 des meilleurs modèles

Pourquoi choisir une lampe de luminothérapie ?

lampe de luminothérapieLa luminothérapie peut être indiquée dans de nombreux cas. Pour commencer, on peut y avoir recours pour remédier à la dépression saisonnière. Cette dernière, aussi appelée « blues de l’hiver », peut provoquer des symptômes qui ne sont pas associés aux dépressions classiques. On retrouve parmi eux une envie plus forte de manger (principalement des féculents et du sucre) et de dormir. On peut aussi retrouver une baisse d’énergie, des symptômes cognitifs ainsi que la perte d’intérêt pour certaines activités. Ce sont des symptômes qui peuvent apparaître à la fin du mois d’août et se poursuivre jusqu’au mois d’avril.

On parle de dépression saisonnière hivernale lorsque ces symptômes affectent la qualité de vie d’une personne à tel point que celle-ci se retrouve en réelle difficulté pour effectuer ses activités journalières. Des symptômes plus modérés correspondent à ce que l’on appelle une « déprime hivernale ». Les médecins américains considèrent que la luminothérapie est un traitement de choix pour ce type d’affection et qu’elle permet d’éviter les divers effets secondaires en prenant médicaments.

La luminothérapie peut aussi être utilisée dans le cas de dépressions non saisonnières en l’associant à l’usage d’un antidépresseur sérotoninergique. Cela permet d’accélérer l’apparition des effets de l’antidépresseur et parfois même, d’en réduire le dosage. En ayant recours à un appareil de luminothérapie à la fin du traitement, celle-ci peut permettre d’allonger les effets de l’antidépresseur.
La luminothérapie peut aussi aider les personnes qui travaillent de nuit en l’utilisant durant ce qui correspond à une journée de travail. De même, elle peut aussi être utile dans le cadre d’un voyage, pour faire face au décalage horaire.

A côté de cela, la luminothérapie peut aider à remédier à divers troubles du sommeil en remettant en place l’horloge biologique interne d’une personne victime de décalage de phases du sommeil ou alors d’insomnies. Elle peut aussi être d’une grande aide dans le traitement des fatigues chroniques en permettant de réguler le rythme circadien.

Une lampe de luminothérapie peut aussi aider au bien-être des femmes souffrant d’états dépressifs avant et après accouchement (baby blues) tout comme remédier aux problèmes engendrés par le syndrome prémenstruel.

Les différents types de lampes pour la luminothérapie

Il existe plusieurs types de lampes de luminothérapie. Parmi eux, on retrouve notamment les lampes de luminothérapie à proprement parler, les ampoules de luminothérapie ainsi que les simulateurs d’aube.

La lampe de bureau

Pour commencer, il existe des lampes de luminothérapie classiques. Ce sont des lampes que vous pouvez poser sur votre bureau ou sur n’importe quelle autre surface, que vous soyez chez vous ou au travail. Pour l’utiliser correctement, il suffit de l’installer sur un emplacement plat et stable, en la positionnant à environ 50 cm de votre visage. Il faut alors orienter la lampe de manière à ce que la lumière puisse atteindre vos yeux. Il n’est pas nécessaire de porter votre regard dessus, vous pouvez effectuer d’autres tâches pendant que vous profitez de la séance de luminothérapie. Certaines de ces lampes permettent de faire varier l’intensité de luminosité.

L’ampoule de luminothérapie

Les ampoules de luminothérapie peuvent s’installer sur n’importe quelle lampe et sont appelées ampoules à plein spectre ou spectre complet. Ces ampoules délivrent une lumière dont la qualité est proche de celle du soleil d’été. Leur puissance toutefois, peut être comparée à celle des ampoules habituelles. Ce sont des ampoules qu’il est possible d’utiliser tout au long de la journée, en les mettant à la place des ampoules ordinaires. Elles offrent une lumière qui imite très bien la lumière naturelle, que ce soit en matière de couleur ou d’intensité. Leur lumière permet de soulager les yeux et de limiter la fatigue visuelle tout en procurant dynamisme et vitalité.

Le réveil ou simulateur d’aube

Les simulateurs d’aube sont des appareils de luminothérapie qui permettent de simuler un lever de soleil afin de rendre le réveil plus naturel. Après que vous ayez programmé une heure sur l’appareil, celui-ci va émettre une lumière qui augmentera doucement en intensité (durant environ une demi-heure) pour imiter la lumière du soleil lorsque celui-ci se lève le matin. L’intensité des simulateurs d’aube n’est pas aussi élevée que celle que l’on recommande généralement en luminothérapie mais cela reste un système efficace pour ajuster l’horloge biologique étant donnée la sensibilité de l’organisme à la lumière du matin. Ce type d’appareils permet aussi de simuler le crépuscule en diminuant d’intensité lorsque vient le soir. Les simulateurs d’aube sont particulièrement recommandés pour les personnes qui présentent des difficultés au réveil ou qui sont victimes d’une certaine perte d’énergie lorsque les jours se raccourcissent.

Choisir la meilleure lampe luminothérapie : les critères

Lorsque l’on souhaite choisir la meilleure lampe de luminothérapie, il est essentiel de se pencher sur certains critères afin de pouvoir faire le meilleur choix.

La puissance

L’unité de mesure utilisée pour l’intensité est le lux. L’éclairage classique d’une maison permet d’apporter 50 à 100 lux tandis qu’une journée d’été ensoleillée apporte 100 000 lux. Ainsi, il est important de vérifier le nombre de lux lorsque vous souhaitez choisir une lampe de luminothérapie. Plus celle-ci sera puissante, moins elle requerra de temps pour vous aider à faire le plein d’énergie. Par exemple, pour y arriver avec 2 500 lux, il vous faudra environ deux heures tandis qu’une lampe de 10 000 lux permet de le faire en moins d’une demi-heure. On peut aussi noter que certains appareils offrent un minuteur électronique.

La température de couleur

On exprime la température de couleur en degrés Kelvin (°K). Si l’on prend l’exemple d’une bougie, celle-ci émet une couleur dont la température avoisine les 1 500 °K alors que dans le cas d’une ampoule classique, on retrouve une température de couleur d’environ 2 500 °K. Une lampe de luminothérapie devrait avoir une couleur dont la température se rapproche des 6 000 °K (au minimum 5 500 °K). Il faut noter qu’une température basse donne une couleur plutôt orangées alors qu’une température élevée se présentera sous des tons relativement bleutés. Ainsi, il faut faire attention à la température de couleur lorsqu’on choisir une lampe. Notez que la dénomination D60 correspondra à une température de couleur de 6 000 °K.

La présence d’un variateur

La présence d’un variateur d’intensité est aussi un critère important dans le choix d’une lampe de luminothérapie. Celui-ci permet de faire varier l’intensité lumineuse et ainsi, de transformer la lampe en source d’éclairage à la fin d’une séance de luminothérapie. Cela permet d’adapter la luminosité en fonction de vos besoins et de vos envies du moment.

La taille

Le choix de la taille d’une lampe de luminothérapie dépendra de ce que vous attendez d’un tel appareil. Il faudra avant tout décider si vous souhaitez poser la lampe au sol ou sur un meuble, ce qui dépendra de l’utilisation que vous comptez en faire. Les modèles les plus grands sont à lumière blanche (entre 30 et 70 cm de haut) et les lampes bleues sont quant à elles, plus petites et mobiles (15 cm de largeur environ).

Le design

Il existe des lampes de luminothérapie sous forme de lampes de bureau, de lampes murales ou encore de lunettes. Si vous souhaitez l’utiliser en chambre ou si vous voulez vous exposer à plusieurs, une lampe murale est plus adaptée. Les lampes de bureau sont destinées à une seule personne. Les lunettes quant à elles se démarquent par leur praticité mais elles nécessitent toutefois des piles. En ce qui concerne la forme de la lampe de luminothérapie, ce sera à vous de choisir en fonction de l’esthétique que vous recherchez pour votre intérieur.

Le prix

Les lampes de luminothérapie les plus abordables se vendent entre 70 et 80 euros. Cependant, beaucoup de critères peuvent entrer en jeu comme le design ou diverses options. Si vous souhaitez quelque chose d’un peu plus élaboré, il faudra compter entre 150 et 300 euros.

Quand et comment l’utiliser ?

Pour obtenir un maximum de bénéfices, le meilleur moment pour avoir recours à la luminothérapie serait le matin, peu de temps après le réveil si possible. Vous pouvez, par exemple, vous exposer une demi-heure au petit déjeuner si vous disposez d’une lampe forte. Autrement, si vous disposez d’une lampe dont l’intensité est moyenne, vous pouvez vous exposer à sa lumière durant toute une matinée, lorsque vous êtes au bureau par exemple. Veillez toutefois à ne pas utiliser une lampe de luminothérapie le soir.

L’utilisation d’une lampe de luminothérapie est très simple. Il suffit de se placer devant, sans avoir besoin de regarder la lumière directement de façon continue. Vous pouvez très bien effectuer d’autres activités pendant ce temps-là, comme lire un livre ou prendre votre petit déjeuner par exemple. La durée d’utilisation d’une lampe dépendra de la puissance de cette dernière ainsi que de la distance à laquelle vous vous trouvez. Une lampe d’intensité faible proche de vos yeux aura des effets similaires à ceux d’une lampe puissante mais placée plus loin. La plupart du temps, les effets se font ressentir au bout de 4 à 5 jour d’utilisation. L’utilisation doit être répétée chaque matin pour des bénéfices optimaux.

Quelle est la durée de vie d’une lampe ?

La plupart des modèles de lampe de luminothérapie sont fabriqués avec des néons, qui disposent d’une durée de vie plutôt longue. Celle-ci est généralement de plus de 10 000 heures, ce qui permet de pouvoir l’utiliser sur plusieurs hivers. Parfois la durée de vie d’une lampe est indiquée par le fabricant. Vous pouvez ainsi vérifier ce critère avant d’effectuer votre achat.

Attention au respect des normes européennes

Lors du choix d’une lampe de luminothérapie, il est important de s’assurer que cette dernière est conforme aux normes européennes. Ce sont les seuls appareils qui sont certifiés sans danger pour leur utilisateur et dont l’effet est garanti. La plupart des lampes bénéficient du label médical CE (93/42/CEE), ce qui garantit leur fiabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE