quelle puissance lampe luminotherapie

L’hypothalamus est sensible à l’intensité de la lumière. Quand celle-ci est faible, il commande la production de mélatonine. C’est une hormone qui favorise le sommeil. Hors au cours de l’année, par manque de lumière naturelle, l’organisme peut être touché par une dépression saisonnière et créer trop de mélatonine. La luminothérapie cherche à préserver la vitalité de l’organisme en agissant sur la sécrétion de l’hormone responsable de l’endormissement. Pendant une demi-heure ou deux heures au maximum, il est possible de s’exposer à une lumière diffusant une intensité modulable de lumière. Généralement d’une blancheur éclatante, le spectre diffusé permet de recharger ses batteries et de conserver une bonne humeur en toutes saisons !

L’intensité de la luminosité diffusée par luminothérapie

Caractérisée par 10 000 lux, la luminothérapie utilise des lampes qui se rapprochent de l’éclairage naturel. Elle doit se limiter dans la durée d’exposition. 20 minutes par jour suffisent en cas de dépression saisonnière. Il est préférable de procéder aux séances d’exposition le matin puisque le but recherché est le plein d’énergie. Dans des situations de mal être extrême, les doses peuvent être augmentées mais l’avis d’un médecin est conseillé. De plus, la qualité des éclairants à utiliser doit être parfaitement étudiée pour ne pas avoir d’effets secondaires néfastes tels que des maux de têtes ou des lésions aux yeux.

La luminothérapie pas à pas

Vous devez procéder progressivement lorsque vous adoptez ce traitement. Après avoir consulté l’avis d’un médecin, respectez de petites doses et préparez votre moment. Celui-ci doit être choisi afin de favoriser au maximum l’émergence de résultats positifs. L’idéal serait le temps du petit déjeuner. Respectez une exposition située entre 30 et 60 cm de l’appareil. Le traitement est efficace si vous vous exposez régulièrement.

Ce que vous apporte la luminothérapie

Au-delà du fait qu’elle vous aide à lutter contre la dépression saisonnière, la luminothérapie apaise les désagréments dus aux cycles menstruels. Les fatigues chroniques sont aussi soulagées grâce à ce traitement d’exposition. Plus étonnant encore, les troubles engendrés par les décalages horaires sont moins ressentis avec le recours à cette pratique. Les sportifs de haut niveau le savent bien et l’ont adoptée depuis longtemps. Pour tous ceux qui travaillent en horaires décalés par rapport à la luminosité naturelle, la luminothérapie est une véritable solution pour se ressourcer. Dans des situations pathologiques comme la boulimie ou l’anorexie, l’exposition à des lampes de façon régulière apportent un bien-être général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.