Pratique et moderne, voire high tech, le sèche-cheveux est un accessoire beauté incontournable, qui trône dans toutes les salles de bains. Pourtant il vaut mieux savoir s’en servir, si l’on ne veut pas mettre en péril sa chevelure, qui risque de s’assécher, soumise à de fortes températures. Outre le fait d’utiliser un sèche-cheveux de qualité, quelques bonnes habitudes sont à prendre pour éviter la chute prématurée des cheveux.

Protéger ses cheveux et leur santé

Premièrement, il convient de restreindre le nombre de lavages par semaine (deux suffisent), et de poser un soin (nutritif ou spécialisé) une fois par semaine. Se masser le cuir chevelu régulièrement est aussi d’une aide précieuse pour améliorer en la circulation sanguine.

Si besoin, on complétera cette démarche anti-chute capillaire par un régime alimentaire riche en fer, en zinc et en oméga 3, banni de tout apport d’aspartame.

L’idéal, notamment par beau temps, est de laisser ses cheveux sécher librement. On terminera en les tamponnant avec une serviette en coton ou en micro-fibres, sans les entortiller dedans ni les essorer comme du linge ! Les démêler avec les doigts peut suffire, pour en épargner les écailles.

Outre la température du sèche-cheveux, la mode est aux fers à boucler et aux lisseurs … autant de raisons de se montrer précautionneuse, dans ce but ne faites qu’un seul séchage électrique par semaine en cas de cheveux délicats : cela en appauvrit les protéines.

Pour faire barrière à ces lubies, de nouveaux produits en spray, dits protecteurs thermiques, sont apparus : on les pulvérise sur toute la surface avant le séchage (ou le lissage …), sur les cheveux encore humides.

Doucement sur le thermostat et le démêlage !

Un réglage moyen de la température est essentiel, surtout si vous avez les cheveux secs ou abîmés, et il existe même une fonction « froid » sur la plupart des sèche-cheveux modernes.

Vous serez alertée que vous abusez du séchoir si vos cheveux deviennent ternes, et qu’ils présentent des fourches.

Il vaut mieux le tenir à 30 centimètres de la tête, sachant qu’on commence toujours par sécher par mèches, en partant des couches inférieures, et des racines vers les pointes. Se sécher la tête en bas est une bonne habitude pour celles qui apprécient un volume naturel.

Pour les cheveux frisés, vous pouvez suivre les conseils précédents, et si vous possédez un répartisseur de chaleur qui se clippe au bout du sèche-cheveux, servez-vous en. Optez pour une température basse et démêlez aux doigts, mais aussi avec un peigne en bois à grosses dents.

Il ne faut pas tirer brusquement : ce genre de traitement, allié à l’utilisation régulière d’élastiques, arrache les cheveux.

Quand on a une chevelure crépue, on pourra investir dans le séchoir ionique : un bon allié anti-électricité statique et anti frisottis (qui finissent par s’emmêler).

Mais ce n’est pas tout …

Souvent, les cheveux soumis à de rudes traitements de séchage peuvent aussi être rendus cassants à cause d’une eau trop calcaire, trop chaude, ou par des shampoings inadaptés (commencez déjà par utiliser un shampoing adapté à vos cheveux). Des points à respecter pour conserver une belle chevelure. En cas de chutes importantes, il vaudra mieux consulter son médecin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here