L’origine de la technique du lissage japonais

Le lissage japonais est une méthode coiffante qui plaît énormément, et cela, depuis ses débuts qui datent des années 90. Tout d’abord, le lissage japonais est né d’une opinion féministe qui prétend que toute femme rêve d’avoir une chevelure raide. Yuko Yamaschita était bien placée pour l’affirmer, coiffeuse de métier, elle était assez proche de la femme pour lancer un tel avis.

La coiffeuse avait gardé cela à l’esprit et s’en sert plus tard pour créer le lissage japonais qui est le seul à avoir obtenu un brevet. Lisser les cheveux, en soi, n’a rien de compliquer, mais lorsque l’on doit refaire celui-ci à chaque fois que le vent souffle alors, cela devient fastidieux. Le lissage japonais a donc été conçu de façon à n’avoir pas à répéter ce geste à l’infini, celui-ci dure, dure, dure ! Le lissage japonais répond à cette demande, en utilisant cette technique proche du lissage permanent la chevelure garde très longtemps sa raideur.

Néanmoins, il est plus simple d’en parler que de mettre la technique du lissage en japonais en pratique. Il faut être expérimenté, d’ailleurs le conseil est de laisser cette tâche aux professionnels de la coiffure. Pour arriver à un si beau résultat, ces derniers vont transformer totalement la structure du cheveu. Un peu comme une chirurgie capillaire qui vise à modifier la texture du cheveu originel.

Le principe de la technique

Tout d’abord, il faut savoir que le lissage japonais est sain pour le cuir chevelu, aucun produit chimique n’est utilisé. Au contraire, on utilise des composants aux protéines de soie qui sont excellents pour les cheveux. Le principe du lissage japonais repose sur le fait de donner un coup de pouce aux cheveux afin qu’ils arrivent à une raideur spectaculaire et surtout de façon permanente.

On utilise des produits qui respectent le cheveu et modifient leur croissance sans les abîmer, produit qui est composé de collagène naturel, de kératine ainsi que d’acides aminés. Pour cela, le professionnel va travailler sur la structure du cheveu. En intégrant le produit directement dans le bulbe du cheveu, celui-ci agit de manière efficace et durable. Sa constitution interne est totalement modifiée. Le cheveu peut être modifié à l’infini aussi bien dans sa nature et au même titre que sa couleur.

L’application d’un kit lissage japonais

Le professionnel débute par un lavage total du cuir chevelu ainsi que les pointes. Ce premier lavage est très important, le shampoing qui est utilisé a la particularité de retirer les impuretés qui sont accrochées. Chose faite, le coiffeur réalise un masque hydratant afin de pré prêt le cheveu à accueillir le défrisant. Ce dernier s’applique mèche par mèche. Selon la nature du cheveu, à ce stade, on commence à apercevoir un début de résultat.

De temps autre, le coiffeur vaporise un spray qui sert à protéger le cheveu. Là, on patiente, la durée sera différente selon la texture ainsi que de la longueur de la chevelure. Puis on rince encore et on réhydrate en utilisant les produits du départ. Le brushing peut alors commencer. Juste après le professionnel procédé à un lissage en s’aidant d’une pince en céramique ionisante. Pour finir, un soin neutralisant sera appliqué. Comme vous pouvez le constater l’application nécessite un savoir-faire, on n’improvise pas.

L’entretien du lissage japonais

Une attention particulière pendant les jours qui suivent le lissage japonais est conseillée cela dans un seul but, celui de permettre au cheveu de s’habituer à son nouvel environnement. Les shampoings, les endroits humides, les balayages, les pinces et élastiques sont à proscrire durant les 7 premiers jours. Il est important de garder la chevelure intacte, car elle s’adapte peu à peu.

Y-a-t-il des risques ?

La méthode du lissage japonais comporte-t-il des risques ? Voilà la question que toute femme se pose. Même si cela est légitime, la réponse est non ! Néanmoins, les professionnels peuvent vous présenter un refus de pratiquer le lissage japonais sur vous notamment lorsque votre chevelure est défrisée ou bien vous proposer un traitement auparavant, dans le cas où vos cheveux ne sont pas prêts au remodelage.

Les femmes enceintes et celles qui allaitent, les ados de moins de 14 ans ne pourront pas profiter du lissage japonais. Leurs hormones à ce stade agissent comme un bouclier au lissage. Si le lissage japonais n’est pas risqué pour cette catégorie, il n’est tout simplement pas efficace.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here