Qu’est-ce que le vernis semi-permanent ?

L’appellation de « vernis semi-permanent » correspond à un abus de langage. De fait, il ne s’agit pas d’un vernis, mais d’un gel acrylique contenant des pigments. Grâce à cette formule, il promet de tenir au moins deux semaines sans s’abîmer, alors qu’un vernis « classique » s’écaille souvent au bout de deux jours seulement. La plupart des grandes marques disposent aujourd’hui d’une large palette de couleurs pour ce type de vernis très résistant, afin de se faire plaisir jusqu’au bout des ongles avec ses teintes préférées.

En tout cas, le vernis semi-permanent s’utilise de la même façon qu’un vernis traditionnel, à ceci près qu’il est moins fluide, et ne sèche qu’avec plusieurs passages sous une lampe UV ongles entre chaque couche. Ceci explique que le temps de pose soit d’environ 45 minutes. L’effet des rayons UV permet en effet à la matière du gel de se fixer sur l’ongle durablement. Pour autant, il reste assez facile de l’enlever, grâce à un des papillotes de coton imbibé de dissolvant avec acétone, enroulées autour de chaque doigt via un morceau de papier d’aluminium. Cela nécessite tout de même environ un quart d’heure, avant de pouvoir retirer le vernis en une seule fois.

Est-ce que le vernis semi-permanent est dangereux ?

La question peut apparaître quelque peu provocatrice, mais il est important de veiller à ce qu’une innovation – même extrêmement utile – puisse s’utiliser avec sérénité. Ainsi, la composition d’un vernis semi-permanent doit respecter les mêmes normes européennes en matière de sécurité sanitaire que celui d’un vernis « classique ». Il n’est donc absolument pas dangereux pour la santé.

Cela étant posé, son utilisation peut être déconseillée – du moins sans traitement préalable – aux personnes dont les ongles seraient cassants, mous, ou en tout cas déjà fragilisés. De fait, il convient de rappeler qu’avec un vernis semi permanent, qui crée une sorte de « bouclier », les ongles ne sont plus hydratés pendant tout le temps où ils se retrouvent sous cette couche de gel pigmenté.

De plus, la pose du vernis ne doit s’effectuer que sur des ongles préalablement polis, et son retrait exige un certain doigté. Il faut en effet patienter jusqu’à ce que le gel soit redevenu complètement liquide, avant d’enlever la papillote de dissolvant. Il convient aussi de ne pas gratter les éventuels pigments qui resteraient sur l’ongle, au risque d’attaquer la kératine de celui-ci. Il peut être préférable de passer par un institut de beauté lors de la première pose/dépose d’un vernis semi-permanent, ne serait-ce que pour apprendre les précautions d’usage de cette technique prometteuse.

Enfin, mieux vaut laisser ses ongles « au repos » pendant trois semaines, une fois tous les 2 mois environ, pour éviter qu’ils ne se fragilisent.

vernis semi-permanent OPI
Vernis semi-permanent OPI

Différence entre un vernis semi-permanent et les gels

Comme évoqué précédemment, le vernis semi permanent est en réalité un gel, qui se catalyse sous l’effet des rayons ultra-violet. Or l’utilisation de gels UV en manucure n’a rien de nouveau. La question se pose donc de savoir quelle peut être la différence entre les vernis semis permanents et les gels UV « classiques ». Concrètement, ces derniers requièrent davantage d’étapes de pose que les vernis semi permanents. En outre, ils durcissent dès lors qu’ils sont catalysés sous une lampe UV, tandis que les vernis conservent un certain degré de souplesse.

En tout état de cause, l’utilisation d’un vernis semi-permanent est idéale sur des ongles naturels, alors que les gels UV sont à privilégier dans le cadre de capsules. L’un des avantages des vernis semi-permanents réside par ailleurs dans leur dépose plus facile car moins abrasive. Elle ne nécessite pas en effet de limage, ni de ponçage, contrairement à un gel UV. Cela permet à la fois un gain de temps et une protection de l’ongle contre ces « agressions » externes.

Les étapes de la pose d’un vernis semi-permanent

Pour poser du vernis semi-permanent,les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Il convient d’abord de retirer tous les résidus afin que les ongles soient propres, pour leur donner ensuite la longueur et la forme souhaitée.
  • L’étape suivant consiste à appliquer de l’eau émolliente sur le tour de l’ongle, afin de ramollir les cuticules, avant de les repousser.
  • Il faut alors polir la surface de l’ongle, avec un bloc ponce par exemple, dans le but d’ôter la couche de brillance de l’ongle naturel.
  • La dernière étape avant la pose du vernis semi-permanent nécessite de dégraisser l’ongle (en utilisant une lingette cleaner, par exemple)

Lors de la pose, il convient d’appliquer d’abord une fine couche de base UV – sans toucher les cuticules ou le contour des ongles – puis de border leur extrémité, avant de polymériser la base sous une lampe UV  ou lampe LED (pendant une quinzaine de secondes).

Il est alors possible de mettre une première couche de couleur, en prenant toujours soin de ne pas l’appliquer sur les cuticules ou le contour de l’ongle, et en veillant à border systématiquement l’extrémité de chaque ongle. Il faut ensuite laisser ses ongles au moins 30 secondes sous la lampe UV, avant de passer une seconde couche de couleur, et de polymériser de nouveau pendant ½ minute.

De la même façon qu’avec la base et la couleur, il faut enfin utiliser un top finish UV et passer sous la lampe UV ongles pendant une minute. Il suffit alors de dégraisser à nouveau les ongles, et la manucure au vernis semi-permanent est terminée.

LAISSER UN COMMENTAIRE